Aide-soignante auprès des personnes âgées, tout un métier !

   

L’aide-soignante fait partie des professionnels de la santé les plus incontournables, notamment auprès des personnes âgées. Et ce, qu’elle travaille au domicile du patient ou dans une institution spécialisée (EHPAD, clinique...). D’ailleurs, grâce à sa formation, une aide-soignante diplômée peut parfaitement bien intervenir dans plusieurs secteurs de la santé.

Toutefois, ses tâches peuvent varier en fonction de son domaine : petite enfance, maternité, gériatrie et gérontologie, etc. Découvrez alors dans cette rubrique tout ce qu’il faut savoir sur le métier d’aide-soignante auprès des personnes âgées.

Aide-soignante auprès de personnes âgées dépendantes ou pas, les spécificités du travail

Il va sans dire que le rôle d’une aide-soignante diffère suivant son domaine d’intervention.

En tout cas, elle est responsable du bien-être des patients et résidents, tant sur le plan physique que sur le plan sanitaire et humain.

Prise en charge des soins d’hygiène et de confort

En EHPAD, une aide-soignante s’occupe principalement d’assister les personnes âgées dans leurs activités du quotidien. Lever, coucher, habillage, toilette, repas, promenade..., elle les aide ainsi avec bienveillance et sympathie dans l’accomplissement de ces tâches quotidiennes. Afin de leur assurer le maximum de bien-être et de confort. Elle contribue également à l’entretien des :

  • Chambres des résidents
  • Locaux de l’établissement
  • Matériels de soin

Responsable des soins gérontologiques spécifiques

Eh oui, une aide-soignante doit prodiguer certains soins spécifiques aux personnes âgées. Particulièrement lorsque celles-ci suivent un traitement spécial.

Escarres, incontinence, maladie d’Alzheimer..., elle s’assure aussi de la qualité et de la ponctualité des soins fournis.

Aide-soignante : stimuler et être à l’écoute des personnes âgées

Outre le caractère technique des soins, l’aide-soignante se doit également de rester à l’écoute des besoins et attentes des résidents. Mais, ce n’est pas tout !

Elle les encourage aussi à préserver le plus possible leur autonomie. En plus, elle les incite à participer aux évènements que l’établissement organise.

Bien évidemment, elle peut seconder l’équipe d’animation afin de requérir les capacités motrices et intellectuelles des résidents.

Une aide précieuse pour les infirmières

Parce qu’elle est proche des résidents, l’aide-soignante informe l’équipe médicale de l’évolution de leur état de santé. De même, elle alerte l’équipe soignante en cas de comportements inhabituels chez les personnes âgées.

Cette professionnelle de la santé appuie en outre l’infirmier (ère) dans les soins à dispenser aux patients. Elle est responsable de la distribution des médicaments et assiste les personnes âgées quand elles les prennent.

Par ailleurs, elle constitue le plus souvent l’interlocutrice privilégiée des familles. D’autant plus qu’elle peut offrir son soutien aux proches d’un résident en fin de vie.

Bref, une aide-soignante accompagne aussi bien les résidents et leur famille que l’équipe soignante.

Journée type d’une aide-soignante en EHPAD

Être aide-soignante en EHPAD n’est pas un métier de tout repos. En effet, elle doit effectuer un grand nombre de tâches au quotidien. Voici donc un exemple de journée type pour cette importante profession de la santé.

La journée d’une aide-soignante débute à 7 h. Elle commence ainsi par préparer et distribuer le petit déjeuner aux pensionnaires de l’établissement. Il s’agit de les réveiller et de leur servir leur repas du matin. Elle fait également leur lit et change les draps (si nécessaire). Vient ensuite la toilette qui suit un protocole bien précis. Dans certains cas, cette tâche nécessite l’intervention de deux personnes. Après quoi, elle s’attèle au ménage et à l’entretien des chambres et locaux de l’EHPAD.

Vers midi, c’est l’heure du déjeuner. L’aide-soignante dirige les personnes âgées à leur place respective à la cantine. En plus de distribuer les repas (entrée, plat principal et dessert), elle peut également aider les moins autonomes à manger. Pour certains résidents par contre, elle distribue des plateaux-repas dans les chambres. Une fois le déjeuner terminé, elle aide les pensionnaires à s’installer dans leur lit pour la sieste. C’est le moment pour eux de se détendre et de se reposer. Elle en profite pour récupérer les plateaux-repas.

À 14 h, c’est la relève !

Considérée comme la pierre angulaire de l’organisation des soins, elle permet aux aides-soignantes d’échanger des informations sur les patients. Dès que la relève est en place, l’aide-soignante propose aux personnes âgées d’aller en salle d’animation. C’est l’équipe d’animation qui se charge d’établir le programme des activités.

À partir de 15 h, l’aide-soignante demande aux résidents ce qu’ils souhaitent manger pour le gouter. Elle les sert tout en prenant en compte le régime de chacun. Autour de 18 h, c’est l’heure du diner qui fonctionne de la même manière que le déjeuner. Aussitôt que le repas s’achève, elle prépare le coucher des résidents et les installe dans leur lit. À 20 h 30, elle prépare le linge de jour et échange avec le personnel de nuit.

Ainsi se déroule une journée type pour une aide-soignante auprès des personnes âgées en EHPAD.

Vocation ou dévouement ? L’envie ne suffit pas, il faut se former !

À l’instar de toute profession, la vocation ou le dévouement ne suffit pas, la formation est essentielle ! Pour devenir une aide-soignante, le diplôme d’État d’aide-soignant (DEAS) est nécessaire.

C’est pourquoi le mieux, c’est de passer par un organisme de formation fiable et habilité à l’instar d’Armonis.

Les conditions d’admission pour entrer dans un centre de formation aide-soignante

Pour se faire admettre dans un centre de formation aide-soignante, il convient tout d’abord de réussir un concours. Celui-ci comprend une épreuve écrite d’admissibilité et une épreuve orale d’admission.

Alors, qui peut se présenter ? Le candidat doit avoir au minimum 17 ans. L’admission n’exige cependant aucun diplôme spécifique. Il suffit également de présenter une validation des acquis de l’expérience (VAE) pour être admis.

Comment se présente la formation pour devenir aide-soignante ?

Deux types de formation s’offrent à tous ceux qui désirent devenir aides-soignantes.

Une formation payante dans un Institut de Formation d’aide-soignant (IFAS)

Cette formation s’étale sur 10 mois et se compose de :

  • 595 heures de cours théoriques
  • 840 heures de stage en milieu professionnel

Une formation en apprentissage de 2 ans

Cette formation s’adresse aux moins de 26 ans qui réunissent les conditions requises. Les candidats reçus passent ainsi par un centre de formation des apprentis (CFA).

Quant à la durée de l’apprentissage, elle varie en fonction du CFA. Mais en général, elle se situe entre 18 et 24 mois.

D'autres articles à découvrir

Formation aide soignante
Les étapes pour devenir aide soignante
travail aide soignante
Quel est le travail de l'aide soignante ?
Aide soignante à domicile
Où travaille une aide soignante ?
ecole aide soignante
Comment choisir son école pour devenir aide-soignante ?
Apprendre l'anglais médical
Se former à l'anglais quand on est aide-soignante
Formation sur Internet
Devenir aide soignante via internet


Les étapes de la formation

- Quel est le coût de la formation d’aide soignante ?
- Se former à l'anglais quand on est aide-soignante
- La formation d'aide-soignante de la Croix Rouge
- Les étapes pour devenir aide soignante
- Devenir aide soignante à distance


Le métier au quotidien

- L’intérim pour les aides soignantes
- Bien rédiger votre CV d’aide soignante
- Comment se déroule une journée d'une aide soignante ?
- Aide soignant un métier aussi ouvert aux hommes
- Quelles débouchées pour les aides-soignantes ?


2012 - 2018 © ForMedicale.com